Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

Articles récents

A L'ECHELLE...

25 Mars 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #MEDITATIONS

Pour Suzâme , et ses Textoésies.

 

A l'échelle du temps

Nous sommes étincelle.

Seul le poids de l'instant

Vaut. Touche d'éternel.

Lire la suite

CABINE TELEPHONIQUE..SUITE. HAÏKUS DE COUCOU.

24 Mars 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #HAÏKUS

 Pour le Coucou du haïku de

Marie-Alice : http://afdj.over-blog.com 

Liliane : Http://reveries.over-blog.net

 

 cabine téléphonique  (Eliane)

P106-cabine-telephone

 

La preuve par photo

la Terre tourne. La cabine prend

le vent de la vitesse.

 

Au pré de nulle part

un abri pour les oiseaux-

ils vont twitter?

 

Cabine penchée

ce n'est pas l'Italie

ni le printemps.


 

 


Lire la suite

MAX ELSKAMP

21 Mars 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ANTHOLOGIE ALLEATOIRE

 

Extrait de "Sous les tentes de l'exode" Max Elskamp

(dans "Passeurs de mémoire" poésie/gallimard)

 

Île de Tholen, île en rond,

Sur la mer ainsi qu'en voyage,

Île de Tholen, île en blond,

De tous nos jours ici si longs,

 

Verte ou bleue suivant la saison,

Mauve quand passent les nuages,

Île de Tholen, île en rond,

Tous les jours à notre horizon.

 

Île d'hiver, automne, été,

Sur l'eau comme un poisson qui nage,

Levant tel un dos argenté

Les dunes claires de ses plages,

 

Île, où quand ventre crie famine,

C'est nous qui marchons dans la lande,

Pour voir moulins faire farine

Là-bas sur la mer de Zélande,

 

Île ici qui par tous les temps

De vent, de gel ou de bruine,

Comme la vie, ailes tournant,

Moud à chacun pain noir ou blanc.

Lire la suite

ECLIPSE

18 Mars 2013 , Rédigé par Nounedeb

Amis qui me visitez, une éclipse partielle de Noune m'empêchera de vous lire pendant quelques jours.

A plus tard!

Lire la suite

POUR LE DEFI 98. LANGAGE DE FLEURS

18 Mars 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ATELIER D' ECRITURE

  On dit que les fleurs ont un langage, mais qu'en font-elles quand elles sont au jardin? Imaginez un dialogue entre les fleurs de votre choix.

Je t'offre ce bouquet champêtre, Quichottine.

 

 

Moi, dit l'acacia accéré,

On me mange en beignet

Mais je dois vous l'avouer:

Je suis un robinier.

Moi, dit la violette, à Toulouse

On me confit avec du sucre.

On me fume, dit le pavot,

Mais ne le dites pas trop haut.

Et moi, dit le jasmin, je parfume le thé.

Timide, la fleur de courgette

Avoue se faire farcir.

Mes pétales parfumés, dit la rose,

Font de bonnes gelées.

Et moi, dit le lilas en rosissant,

Quelqu'un égraine mes fleurs

Dans ses salades mélangées

Car…toutes les fleurs qui ne sont pas poison

Se mangent en toutes saisons.

 

Lire la suite

COUP DE COEUR DE LECTURE.

16 Mars 2013 , Rédigé par Nounedeb

Une méditation rêveuse sur un chat, ou pas, et autres particules. Méditation poétique sur la vie en prenant le chemin mystérieux de la physique quantique, chemin qui nous mène où l'on ne pensait pas. C'est tout en demi-teinte, et si brillant. Un régal, un livre précieux.

Le chat de Sch

Lire la suite

JEU PAPOUS, SUITE JAPONAISE.

15 Mars 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ATELIER D' ECRITURE

 Jeu  proposé par Françoise TREUSSARD jusqu’au 20 mars:

"A vous d’imaginer UN RECIT COURT, dans lequel ces mots joueront un rôle.
Tous les styles d’histoires sont les bienvenus, et vous écrivez autant d’histoires qu’il vous plaira.

Et en prime 2 personnages qui seront  le 12ème et le 13ème mot"

Judoka/carioca/pivoine/chignon/calligraphier/origami/baleinier/bonzaï/montFuji/cerisier/wasabi

Tony/Violetta

 

 

 Hokusaï a resserré son kimono. Il frissonne. Non de froid. D'épouvante. De sa maison, il a vu, à travers les branches du cerisier de son jardin, la gigantesque déferlante du tsunami emporter les baleiniers arc-boutés dans leurs barques. Dans le creux de la vague, il a vu aussi, au loin, le mont Fuji, immuable. Il rentre. Il s'agenouille devant la table basse près d'un bonzaï et prend un carré de papier de soie. Il y trace les dix sept syllabes d'un haïku puis le plie d'un geste machinal -fragile origami- avant de le froisser nerveusement. Il se lève et passe derrière un paravent superbe décoré de pivoines et faisan. C'est là qu'il peint. Il regarde sur les murs les estampes de son ami Sharaku: des lutteurs avec ou sans chignon -des judokas sans doute; des acteurs venus on ne sait d'où - des cariocas? (Il ne sait pas combien il va influencer les peintres européens, comme Van Gogh; l'opéra avec Puccini, Verdi et son inoubliable Violetta; aujourd'hui le cinéma, "Lost in translation" -  Tony Leung ne joue pas dans ce film).

Hokusaï prépare un papier, calligraphie son nom, se concentre longtemps sur ce qu'il a vu tout à l'heure. Puis d'un geste sûr il trempe son pinceau dans l'encre. Il peint.

Le riz au wasabi attendra.

La grande vague. Hokusai.

Lire la suite

BOUTS RIMES PAPOUS POUR POEME DU JEUDI

14 Mars 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ATELIER D' ECRITURE

  "Et pour ceux qui souhaitent aussi  jouer au jeu des Bouts rimés, voici les mots rimant entre eux deux à deux, que nous avons choisis et avec lesquels Dominique Muller et Jacques Jouet jouent dans les Papous du dimanche 10 mars :"

 judoka / carioca   pivoine / avoine   chignon / quignon     calligraphier / signifier      origami / rami     baleinier / peigner   bonsaï / bleusaille     mont Fuji / bougie     obi / hobby       cerisier / Courvoisier        wasabi / zabits

 

En hommage à Nagisa Oshima, en pire - décence…

 

Il délaça son kimono, le judoka.

Elle lui offrit sa pivoine.

Derrière un paravent jouait un carioca.

Dehors le vent courbait l'avoine.

 

Déjà la nuit teintait le soir de sa bleusaille.

Il tenait dressée sa bougie

Au milieu d'un buisson touffu comme un bonzaï.

-Il était glabre, le mont Fuji.

 

Fiévreusement ensemble ils jetèrent leurs zabits.

Elle l'enserra de son obi.

Leurs baisers étaient plus brûlant que wasabi.

Ah, ce n'était pas un hobby.

 

Ce fut comme une houle en nippon baleinier

-Pas en bateau d'origami!

Leurs cheveux emmêlés il faudrait re-peigner,

Se reposer, jouer au rami.

 

Sur sa peau un tatouage était calligraphié

Juste ce nom: Fleur de cerisier.

Elle lui avait demandé, et signifié.

 

Il l'aida tendrement à refaire son chignon

Ils grignotèrent quelque quignon

Buvant, "chaud comme jeune fille"?* du Courvoisier. 

 

*écouter: on ne parle pas la bouche pleine: mythologie du saké.

 

Lire la suite

GOGOLE ENCORE...

10 Mars 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #GOGOLE

Je ressors un vieux texte. Pour ceux qui n'ont pas tout suivi, l'archipel, c'est mon jardin, héros de la série "Jardinages".

 

Calme plat sur l'archipel.

Quoiqu'en dise gogole, pas de hotte-îlot en vue.

Ni d'ilote, d'ailleurs.

Foin des méthodes de régression

-frappe publicitaire?

Méthode de répression...de dépression

-tiens, il pleut.

Dissolution des plants de piment par la pluie.

Résorption des sentiments par l'ennui.

Mais quel ennui dans l'archipel qui s'épanouit sous la pluie?


 

Lire la suite

EPICES. HAÏKU DE COUCOU

8 Mars 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #HAÏKUS

Pour le Coucou du haïku

Marie-Alice : http://afdj.over-blog.com

Liliane : Http://reveries.over-blog.net


04-Epices n

 

Haïku pour le 8 Mars

Saveurs et couleurs

douces ou piquantes, mais la femme

n'est l'épice de l'homme.

Lire la suite