Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

MARS 2012 DERNIERE. DISTIQUE

31 Mars 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #METEORIQUES

 

Épines noires blanches de fleurs. Pétales

Se répandant sur l’eau, s' étalent.

Lire la suite

JEUX PAPOUS: RIMES OBLIGEES

31 Mars 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ATELIER D' ECRITURE

Cette fois là, telle était la contrainte:

Vous choisissez l'ordre, et le style (rimes suivies, rimes enlacées), avec les rimes suivantes:
- brebis - rubis
- crèche - brèche
- comtesse - faiblesse
- mufle - buffle
- m'aime - quand même
- tambour - sourd
- couteau - coteau
- vagabonde - blonde
- minuscule - pellicule
- orfèvre - Sèvres

Il aimait bien jouer du tambour
Tout en surveillant ses brebis,
Tantôt sur les bords de la Sèvre
Niortaise, tantôt sur les coteaux.
La nuit les menait à la crèche
- Penser à colmater la brèche.
Dans sa poche avait un couteau:
Il était devenu orfèvre,
Sculptant du bois comme rubis.
Le tambour l'avait rendu sourd.

Dans sa jeunesse vagabonde
Avait rencontré une comtesse
Qui avait des pieds minuscules,
Et s'était dit: pourvu qu'elle m'aime!
Mais il s'était conduit en mufle:
Il imitait le cri du buffle
(Elle était sauvage, mais quand même!)
Tout en brossant ses pellicules,
Car il avait quelques faiblesses:
Il aimait trop la bière blonde.

Lire la suite

JEUX PAPOUS AVEC 10 AUTRES MOTS

30 Mars 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ATELIER D' ECRITURE

 

A la "terza rima", (grâce à Catheau qui me l'a fait connaître) avec: bourlinguer, barman, billevesées, bouée, billard, boomerang, bougainvillée, brindille, bouchon, batifoler:

(vous pouvez jouer aussi, soit sur le site "Des papous dans la tête" comme je le fais avant de publier ici, soit sur vos blogs.


L’avait tant bourlingué que plus un poil de sec.
Pour parer les tempêtes l’avait ceint sa bouée,
Agrippé à l’archet pour jouer du rebec.

Dans des mondes flottants, fraîches bougainvillées
Répandues, à la brune, sur de sombres billards,
Un barman éperdu par de blondes fessées

Taquine la brindille au malicieux regard.
A ses billevesées il oppose un sourire,
Comme un vol de boomerang toujours sur le départ,

Pendant qu’ Éva* ravie roule les R, ou pire,
Renvoyant le bouchon que Mikel a lancé
Si loin qu’il m’a ferrée et que je dois écrire.

Mon poème s’achève ; assez batifolé.

*Eva Almassy, écrivaine et membre émérite des "Papous"

Lire la suite

"UN LIVRE" pour le Jeudi de memette

29 Mars 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ATELIER D' ECRITURE

  Voici un livre, comme nous le suggère Mémette

J’aime sa couverture graphique,

Peu épais, il est bien en main.

Les caractères en Garamond.

« Encore et encore, on lui demande comment il s’appelle. »

J’ai commencé à lire. Je ne m’arrête plus.

C’est une histoire singulière,

C’est une histoire qui dit tout

D’un enfant perdu.

J’ai fini, j’ai la gorge serrée.

Une écriture sobre et belle.

Chez Zulma, de Hubert Haddad: Opium Poppy.

Livre

Lire la suite

MARS 2012 6

27 Mars 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #OISELAGE

 

Règne fleuri des pruniers,

Abri complice

De folles amours aviaires.

Lire la suite

JEUX PAPOUS AVEC 10 MOTS IMPOSES

26 Mars 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ATELIER D' ECRITURE

 

Dans "les Papous", ces mots étaient proposés: Balbutier, genou, digicode, bastringue, Picasso, martingale, cahin-caha, bougonner, arpège, zeugme.


Cahin-caha, ils sortirent du bastringue, firent trois tours du quartier avant de reconnaître l’entrée de leur immeuble. C’est devant le digicode que commença la dispute. Évidemment ils avaient oublié le code. En bougonnant, Martin, le musicien, essayait de convertir "arpège" en une série de chiffres, tandis que Gale, le poète, balbutiait : "zeugme", je te dis que c’est "zeugme", et il égrenait 26, 5, 21, 7…Martin l’agrippa-t-alors, ils tombèrent à genoux, roulèrent au sol, bras et jambes emmêlés, on aurait dit un Picasso! Quand, épuisés et transis, la mémoire leur revint. Ils s’écrièrent alors ensemble, comme un seul homme : Martingale ! Et tapèrent 13, 1, 18,…


...Et un autre, en réponse à un certain Mikel:


Picasso, ayant bougonné
Tout l’été
Se trouva cahin-caha
Quand l’arthrose du genou
L’enflamma.
En plus de ce mauvais coup
Il ne pouvait plus rouler
Ni les R, ni les zeugmes :
Digicode vandalisé
De son intellect en phlegme.
Il alla chanter l’arpège,
La tête lourde et le pied lège
Chez le bastringue, son voisin,
Qui lui fila une mandale
En guise de martingale,
Et l’installa sur un coussin.
Vous balbutiez, Picasso?
Peignez donc maintenant. Au boulot !

Lire la suite

MARS 2012 5

25 Mars 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #DERAPAGES

 

Divagation martienne

J’ai l’upupa epops

Dans l’rétro

Qui chatouille mon echinops

Ritro.

Plus de peps,

C’est du pipeau.

Entrée d’ Nicéphore Niepce

De dos

Drapé dans du reps,

Pour quelle photo ?

Sortie de Daniel Rops :

L’upupa chante. Repos.

Lire la suite

MARS 2012 4

23 Mars 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #METEORIQUES

 

J’ai le printemps qui chante :

L’appel lancinant de la huppe

Annonce celui du coucou,

Et l’envolée de l’alouette

Le sifflet du merle moqueur.

Lire la suite

MEA CULPA DU DEFI

22 Mars 2012 , Rédigé par Nounedeb

 

Avoir de la tête ou pas :

Je n’ai pas été capable

De suivre l’indispensable

Consigne, pas à pas.

C’était beaucoup plus facile, et je ne mérite pas

Vos commentaires agréables.

J’avais programmé ce défi il y a longtemps, et au moment de m’y coller, j’ai même commencé avec des rimes en « ible ». Je n’ai corrigé ce ..Charybde que pour tomber en Sylla(ble)...

Lire la suite

POEME AVEC RIMES EN A ET ABLE

22 Mars 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ATELIER D' ECRITURE

 

Ouvrir les branches du compas

S’évader du cercle coupable

Où les signes sont d’impalpables

Et énigmatiques agrégats.

 

Passer à travers les climats

Se perdre. Plus rien n’est stable.

Juste une main charitable-

Mais la douceur du sofa

 

Où Goya étend sa Maja.

L’art, quand plus rien de fiable.

Une douceur inconsolable

Se berce d’un alléluia.


maja-nue

 

 

Lire la suite
1 2 3 > >>