Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

Articles avec #impromptus litteraires tag

25 NOVEMBRE JAUNE ET VERT

26 Novembre 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #IMPROMPTUS LITTERAIRES

Si c'est la foi qui est ...

Lire la suite ici

Lire la suite

UNE VACHE

19 Novembre 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #IMPROMPTUS LITTERAIRES

Cette photo proposée ici cette semaine:

© crédit photo : Toncrate

Nous avons fui la transhumance...

Lire la suite ici

UNE VACHE
Lire la suite

SILENCE! IMPROMPTUS LITTERAIRES...

28 Octobre 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #IMPROMPTUS LITTERAIRES

Les Impromptus littéraires nous propose des variations sur ce thème:

Vous nous avez un peu étourdis avec l'étalage de toutes ces manies et nous ressentons le besoin d'un peu de silence. Qu'il évoque pour vous paix, sérénité, angoisse, doute, qu'il enveloppe ou soit à découper au couteau, évoquez-le.
Attention: comme le silence est d'or, vous n'aurez pas le droit de le nommer par son nom une seul fois dans votre texte

D'un pas léger, oreilles au vent,...

Lire la suite ici

Lire la suite

UNE MANIE, LES IMPROMPTUS LITTERAIRES

21 Octobre 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #IMPROMPTUS LITTERAIRES

Cette semaine nous écrirons sur ce thème proposé par AnnickSB pour

les Impromptus littéraires:

Habitude, routine, manie sont souvent décriées, dépréciées ; mais ... si vous nous en offriez une à lire qu'au contraire vous adorez !

Si le grand manitou*

Croit qu'on va...

Lire la suite ici

Lire la suite

VILLAGE DE VACANCES

24 Juillet 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #IMPROMPTUS LITTERAIRES

VILLAGE DE VACANCES

Les administrateurs des Impromptus littéraires cherchent un village de vacances. Je leur ai proposé un séjour dans le parc "Babar", par dessus le toit:

Juchée sur mon échelle, à couper la vigne vierge (qui a tant poussé après toutes ces pluies et ces chaleurs, qu'elle en a envahi le toit), je l'ai vue. Je l'ai vue, et c'est comme si tu y étais:

Il te suffira de te glisser dans un costume de singe. Tu reviens en vacances chez tes parents, après une année studieuse, dans le village de ton enfance. Tu retrouves avec joie la coquette maison perchée dans un arbre. Hélas, les Gogottes, menées par Polomoche, viennent d'enlever la princesse Isabelle (c'est moi) et la traîtent de singesse! Comme je pleure, elles menacent de me changer en caillou. Tu dois me retrouver. Pas de temps à perdre.

Tu vas vivre des aventures merveilleuses; tu n'auras peur de rien; puis tu seras près d'abandonner, mais la petite sirène que tu as épargnée t'aidera. Tu iras dans la grotte de Crustadèle. Tu finiras, hélas (hélas parce que tes aventures s'arrêteront là) par me retrouver, et me délivrer car, tu le sais, la musique amollit les cœurs, en particulier ceux des Gogottes.

Alors, n'hésite pas! Sois mon Zéphyr! Ta singesse t'attend.

Inscris-toi à cette adresse:

En haut de l'échelle

Quelque part au sud de la Seudre.

Lire la suite

UNE PLUME

16 Juillet 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #IMPROMPTUS LITTERAIRES

Une plume.

Une plume tombée des pages d' "Un homme et des bêtes", de Grey Owl, livre retrouvé dans le grenier avec émotion, tant il a marqué mon enfance. La plume d'un oiseau. Pas celle d'un stylo comme celui que je tiens à l'instant. Un oiseau des bois, geai, tourterelle - peut-être une chouette.

Je joue. Je suis une indienne. Je m'appelle Anahareo, je vis de pêche et de cueillettes. Dans la vraie vie, je passe le plus de temps possible dans le bois proche. A la récré, je me bats contre les cow-boys. Ce sont les gars. Souvent, je suis le seul indien et la seule fille. Je n'aime pas les westerns où les indiens sont les méchants. Intuitivement je sens qu'ils sont les opprimés, les spoliés. Des Respectueux.

J'ai lâché la plume. Elle s'est posée délicatement sur le tapis devant le coussin où je m'assois pour chanter le Veda. Taittiriya, l'upanisad de l'oiseau… Je suis aussi, à ma façon, une Respectueuse.

J'ai accroché mon hamac entre une philosophie de l'Inde et une amérindienne.

Il fait chaud. Je fais la méridienne.

Quiétude.

Sur un sujet proposé par "Les impromptus littéraires".

Lire la suite

UNE PISCINE SOUS LA PLUIE

12 Juillet 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #IMPROMPTUS LITTERAIRES

Sujet proposé par "Les impromptus littéraires"

Un copeau de fraîcheur

Râpé sur le dos de la nuit

Flotte sur l'eau de pluie

De la piscine en sueur.

Lire la suite

EN VACANCES...

2 Juillet 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #IMPROMPTUS LITTERAIRES

Un repos bien mérité! après cet exercice proposé par "Les Impromptus Littéraires": Parler des vacances, mais avec 9 mots imposés, que trouverez dûment soulignés:

 

Les frimas sont passés. Fini, le bilboquet

De ma plume, avec la pleine lune

Dans les vides interstellaires

- Constellation du phacochère.

Plus besoin de m'emmitoufler

Dans un chaud suaire en polaire.

De rédiger ce texte il faut me dépêcher,

Avant de m'en aller (point en vacances, en stage)

Dans le grand sud: ses canicules, ses vents solaires

Que l'on voudrait subir dedans un bathyscaphe.

Faire vite lentement, car si ma souris ne

Fait pas de gros pâtés, elle pourrait bien pondre

De très vilains grumeaux. Et je ne voudrais pas

Qu'un pâle foutriquet mette ce commentaire:

"Ce lamentable écrit l'est d'une virago!"

Lire la suite

RIMES DE RONSARD...SUITE

6 Juin 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #IMPROMPTUS LITTERAIRES

Cette fois,une recette, pour "Impromptus littéraires":

 

Une sauce à tourner

Dedans un bain-marie,

Il faudrait, je vous prie,

Un tour de sel donner.

 

Pourquoi se démener?

C'est si bon dans la vie

De céder aux envies.

 

Une sauce à mener

A bien. Deux ou trois choses

A ajouter: propose.

 

Au chinois la passer

Pour qu'elle soit meilleure.

Il faut surveiller l'heure:

La rater - trépasser!

Lire la suite

RIMES DE RONSARD

5 Juin 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #IMPROMPTUS LITTERAIRES

Un sonnet sur des rimes obligées, prises chez Ronsard, pour "Impromptus littéraires":

 

Je crois que tu vas mal tourner

A force de bramer, Marie.

Faut-il qu'à genoux on te prie

De te taire, de ne plus donner

 

De la voix? A te démener

Du gosier, où ira ta vie?

Vois que personne ne t'envie!

Tu devrais jardiner, mener

 

Aussi tes pensées vers des choses

Moins frivoles, et je te propose

De réfléchir. Tu vas passer,

 

Pour avoir une vie meilleure,

Sans rien dire, sans chanter, une heure.

Tu ne vas pas en trépasser!

Lire la suite
1 2 > >>