Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

COMBIEN DE FOIS...

25 Novembre 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #DERAPAGES

 

Combien de fois occultations

D'éclats de clapotis

Noires grumes

Blocs d'océans

Brisures et spumes

De cimes dénudées

Bergamasques casqués à goût de bergamote

Desquamations telluriques

D'obélisques aux Moluques

Pelez! Pelez!

Dépouilles brûlées

Braises d'un feu horizontal.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

C comme Corinne 02/12/2012 10:17

Très beau texte !

Nounedeb 02/12/2012 17:45



Merci, Corinne. Je suis très contente qu'il t'ai plu. Quand je n'arrive pas à partir en dérapages, et ça me manque!



Langda 29/11/2012 16:57

Un feu d'artifice d'explosions sonores ! Baste !

Nounedeb 30/11/2012 16:53



Faste, ou baston?



Lenaïg 25/11/2012 23:51

Là, vous m'épatâtes, chère Noune ! Avant d'oser glisser un mot, je suis allée rendre visite aux Bergamasques que je ne connaissions point, et me rafraichir la mémoire quant aux Moluques ...
Tu nous fais bien voyager, sur les rives, sur les mers, au-dessus des volcans, dans le temps où la surface entière de la planète était agitée et transpercée par des éruptions, en revenant à
l'automne qui flamboie, qui craquèle et qui s'éteint peu à peu. Que c'est beau, tantôt enfer dantesque, tantôt rythme familier des saisons ! La bonne nuit à toi, vais-je en rêver ? Je te dirai !

Nounedeb 26/11/2012 16:40



Heu, tu voulais peut-être dire: Eh, patate! Bons rêves alors...



flipperine 25/11/2012 18:24

et là tous les arbres se dépouillent que c'est triste

Nounedeb 26/11/2012 16:38



Dans le figuier dépouillé, j'ai accroché deux colliers de fausses fleurs multicolores. Pour égayer cette sombre saison...



Mamie Claude 25/11/2012 17:16

Tu me fais penser à Haroun Tazief, Volcans éruptifs dont ses reportages étaient si beaux ! Merci Noune et gros bisous

Nounedeb 26/11/2012 16:37



Et toi tu me fais penser à Salman Rushdie, avec ton Haroun ("Haroun et la mer des histoires"). Bises.