Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

SUR LA PIERRE...

13 Juin 2013 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #DEDICACES

A Hubert Haddad, poète, éveilleur de plumes.

 

Sur la pierre du visage

Coule le sable du temps.

Devant la porte l'herbe pousse.

Les chevaux cabrés du futur

Finiront dans un goût de cendre.

Quand les nuages s'amoncellent,

Grandes préoccupations de toiles qui s'agitent,

Passent les ombres masquées du rêve.

Allonger sa voix sur l'estran

Quand la mer assez basse éloigne l'horizon,

Tant que dure le son vibré du violoncelle,

Egrener l'infini des lettres d'alphabets

Et, par la porte ouverte, viendra d'un trait de plume

Le signe de la mort.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alice 17/06/2013 08:04

J'y lis des instants de vie, de lectures qui se sont imprimées et reviennent à la surface pour parler de la vie. J'aime beaucoup ce texte..

Nounedeb 17/06/2013 20:27



Tu as vu clair. Merci.



Lenaïg 16/06/2013 22:26

Et, en l'attendant sans y songer tout le temps, faire courir sa plume, courtisant ainsi l'immortalité par les mots écrits qui resteront ...
J'y pense aussi, Noune, bises.

Nounedeb 17/06/2013 20:26







Carole 16/06/2013 01:25

Un poème sombre, mais très beau. La mer nous fait si souvent penser au "signe de la mort".

Nounedeb 16/06/2013 16:37



C'est l'alchimie étrange née de la rencontre de mots et de phrases de hasard, dont l'arrangement choisi exprime quelque chose de soi, de profond, d'inconnu...



C comme Corinne 15/06/2013 21:40

S'y préparer mais pas trop...non, non pas trop. Elle nous prendra toujours par surprise et nous ne serons jamais prêtes à passer le pas...de la porte.

Nounedeb 16/06/2013 16:33



Ne pas prendre à la lettre tout ce que crache ma plume! Bonne soirée. :)



C comme Corinne 15/06/2013 21:18

Très beau texte. A notre porte oui, ne pas la laisser entrer trop tôt !

Nounedeb 15/06/2013 21:32



Je vieillis. j'aimerais savoir l'accueillir, le moment venu. Donc je pense à elle... :)