Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

PIERRE REVERDY

6 Septembre 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ANTHOLOGIE ALLEATOIRE

 

Un poème de Pierre Reverdy dans Cale sèche.

 

RUINE DE LA CHAIR

 

Prends ta besace

Voile ta face

Et pars

La route blanchit

Sous la nuit

Il est tard

Va-t-en

que le temps

passe

Oublie que tu vécus un jour

Meurs à ce temps

Et recommence

A marcher vers

le point final de l’univers

qui se dérobe

Change ta robe

Garde ta peau

Ainsi le vrai se cache sous le faux

Pas difficile

pleur inutile

Ton cœur recule

Mais bien plus fort

et minuscule

La vie te pousse vers la mort

Tour gigantesque

humain grotesque

par un seul soupir dégrafé

Tous les remords sont effacés

                Rouet de l’heure

           Qui file et pleure

                                    trop longuement

Arrête et cesse ton mouvement

Le désir avide

              tourne dans le vide

                  vers un autre but

                               sous le vent perdu

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carole 06/09/2012 23:31

Merci, Nounedeb. C'est l'un de mes poètes préférés...

Nounedeb 07/09/2012 16:25



En fait je ne le connaissais que de nom, et je découvre un poète que j'aime aussi beaucoup.



flipperine 06/09/2012 18:03

il faut savoir changer de route pour vivre heureux

Nounedeb 07/09/2012 16:24



Oui, et savoir lâcher prise pour accueillir l'imprévu. Bonne soirée Flipperine.



mamie Claude 06/09/2012 12:56

Poème à la fois émouvant et d'un grand dynamisme. Très beau choix. Je te souhaite une belle journée Noune.

Nounedeb 06/09/2012 16:56



Comme le dis Lenaïg, ce poème parle sans doute plus aux ancêtres que nous sommes ( ), et j'aime son style. Bonne
soirée Mamie Claude.



Alice 06/09/2012 09:19

Bonjour Noune,
Le son exprime le souffle, tant qu'il y a de la vie...Reverdy encourage à toujours recommmencer sa vie, sans se lamenter sur le temps qui passe, ou du moins, je vois les choses ainsi :-)

Nounedeb 06/09/2012 16:54



Bonjour Alice. Oui, la vie va vers son terme, mais il invite en même temps à la renouveler sans crainte. Et j'en aime beaucoup la forme. Bonne soirée à toi.



Lenaïg 06/09/2012 08:50

Bonjour Noune. Riche et dense poème, qui sera difficilement apprécié, je crois, par les moins de ... trente ans ! J'aime beaucoup, bisous !

Nounedeb 06/09/2012 16:52



Oui, bien sûr, Lenaïg; mais je le trouve très beau, et il me parle, comme à toi.


Bonne soirée!