Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

BERNARD MAZO

30 Août 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ANTHOLOGIE ALLEATOIRE

Ce poème trouvé sur le site du printemps des poètes

http://www.printempsdespoetes.com/

Dans « passeurs de poèmes » :

Les rêves déchirés


Ceux qu’on exile aux confins
Qu’a-t-on fait de leur vie
Qu’a-t-on fait de leur mémoire
Qu’a-t-on fait de cet espoir
Qui brûlait dans le trajet de leurs veines ?

Quel désespoir quelle inguérissable blessure
Les hommes ont-ils inscrits dans leur chair
Pour qu’ils se taisent ainsi
Et que se taise en eux aussi obstinément
L’écho sans fin de leur rêves déchirés ? 

 

Bernard Mazo

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carole 30/08/2012 22:32

Que de résignation dans une vie silencieuse, oui.
Vivre, pour beaucoup, c'est s'emmurer tout vivant, lentement.
Est-ce pour cela que nous voulons à toute force et peut-être désespérement aussi, sur ces blogs, ou ailleurs, parler, écrire... ?

flipperine 30/08/2012 18:50

de jolis mots

Lenaïg 30/08/2012 09:55

Bonjour, Noune, bonjour, Mamie Claude ! Poème poignant et bien beau commentaire de Mamie Claude, je ne veux rien rajouter.

Nounedeb 30/08/2012 18:16



Merci de ta visite, Lenaïg! Bonne soirée.



mamie Claude 30/08/2012 07:53

Très beau choix et je dirais :
S'exilant eux-mêmes de pays invivables
Pour trouver ailleurs de méchants diables.
Bonne journée Moune !

Nounedeb 30/08/2012 18:16



Je suis heureuse que cela t'ai plu. Bonne soirée Mamie Claude!