Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

MARIES DE CHAGALL

27 Mai 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ATELIER D' ECRITURE

Un atelier d'écriture. Un tableau, j'ai choisi celui-ci:

Chagall

plus quelques mots de hasard, à utiliser.


A pied dans les volutes d’un bassin

Vert mousse

L’épouse sans un cri

S’élève, son mari sur le dos.

Elle est borgne et sourit

Sur le chemin mouillé.

Un pan jaune. Parfumé.

Veste rouge bras levé

Pour accueillir

L’ange

Qui verse l’ambroisie

Dans la flûte du bonheur

Au-delà du pont.

Affranchies,

Les ombres en fuite du passé.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mamie Claude 29/05/2012 19:35

C'est étrange, tes mots du hasard, tombent toujours au bon moment et dans le bon ordre, quelle plume ! grosses bises

Nounedeb 30/05/2012 13:50



Ce n'est pas la première fois que des mots, des phrases distribués au hasard permette d'écrire des choses qui m'étonnent!



mansfield 28/05/2012 13:46

Que dire, un tableau reproduit en mots et une touche de poésie grâce au bonheur fourni par l'ange! Ou comment transcender ce que l'oeil voit!

Nounedeb 29/05/2012 11:02



Le peintre a exprimé quelque chose, j'y ai vu (mauvaise reproduction sur un livre) autre chose, ce que j'écris le dit maladroitement, tu lis et reçois autre chose, et c'est tout la richesse d'une
oeuvre d'art: inépuisable!



Catheau 28/05/2012 01:04

En général, c'est plutôt le mari qui porte la femme pour passer le seuil... Ne serait-ce pas la fantaisie de Chagall qui inverse les rôles ?

Nounedeb 29/05/2012 10:59



La fantaisie de Chagall, et les rêveries dans lesquelles il nous emporte!



Carole 27/05/2012 19:37

Un beau poème, qui saisit bien le mélange de bonheur et d'angoisse qui caractérise ce tableau admirable.
Merci, Nounedeb, et bravo.
Carole

Nounedeb 29/05/2012 10:58



Merci, Carole, de lire mes menus écrits...



flipperine 27/05/2012 18:12

espérons que le mari n'est pas trop lourd pauvre femme

Nounedeb 29/05/2012 10:56



Ils sont tous deux très joyeux, et Chagall s'amuse!