Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

VICTOR SEGALEN

24 Juin 2010 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #ANTHOLOGIE ALLEATOIRE

Amis Croqueurs, pour ce Jeudi 24 Juin, voici, un texte de Victor Segalen tiré de son cycle chinois.

C’est une « Stèle », dont je ne peux malheureusement reproduire les idéogrammes joints :



LIBÉRATION


   On souffre, on s’agite, on se plaint dans mon Empire. Des rumeurs montent à la tête. Le sang, comme un peuple irrité, bat le palais de mes enchantements. La famine est dans mon cœur.

   La famine dévore mon cœur : des êtres naissent à demi, sans âmes, sans forces, issus d’un trouble sans nom.

   Puis on se tait. On attend. Que par un bon vouloir s’abreuvent de nouveau vie et plénitude.

*

   Comme le Fils du Ciel visitant ses domaines, et jusqu’au fond des prisons de sécheresse portant lumière et liberté,

   Libère en toi-même, ô Prince qui est en moi, tous les beaux prisonniers-désirs aux geôles arbitraires, et qu’en grâce et retour,

   Tombent sur mon Empire les gouttes larges de la satisfaction.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

india 26/06/2010 10:33



Je ne connais pas cet auteur, est-ce quelqu'un qui a vécu en Chine ? Sa stèle montre un personnage qui a su sentir des choses qui me semble essentielles.



Nounedeb 26/06/2010 13:37



Salut, India. Je ne peux te parler en deux mots de Victor Ségalen (1878-1919). Médecin naval, personnalité riche et avide de savoir, de comprendre. A écrit un superbe texte sur la civilisation
polynésienne disparue: "Les Immémoriaux". Il s'est aussi passionné pour la Chine, dont il a apprit la langue. Il l'a pénétrée de l'intérieur et comprise comme ni Pierre Loti ni Paul Claudel n'ont
su le faire. Il est malheureusement très peu connu.



hauteclaire 25/06/2010 15:44



Une très belle illustration de la sagesse orientale ..


J'aime beaucoup ce texte, et si tu veux bien, je vais le copier, et peut-être le mettre en citation sur un de mes blogs
Bisous



Nounedeb 25/06/2010 21:09



...Je continue à te répondre: c'est fait pour ça! que les poèmes circulent! Je suis particulièrement heureuse de faire connaître Victor Segalen.


Bises.



Gregor 25/06/2010 14:07



C trés bien comme texte !!!


Pourrai-je en écrire la suite ? Ou lui la mienne ?


C'est une grande satisfaction d'oser se poser la question....



Nounedeb 25/06/2010 15:39



Salut, contente que cela t'ai plu. Ecrire une suite, je ne crois pas, t'en inspirer, tout est permis. Je te conseillerais cependant de te renseigner sur l'auteur.



fransua 24/06/2010 20:37



une philosophie typique de l'empire du soleil levant avec toute la beauté deces images qu'il faut savoir capter et apprécier



Nounedeb 25/06/2010 07:13



Salut à toi. Oui, Segalen a pénétré en profondeur la civilisation chinoise de son époque, contrairement, dirais-je, à son contemporain plus connu Pierre Loti.


Bonne journée.



Pascale la tricotineuse 24/06/2010 19:32



se libérer des entraves parfois imaginaires, qui souillent le moral alors qu'on est en vie ....l'important est bien de vivre et ne pas mourir de faim, je suis satisfaite de mon sort , il y a du
lait à la maison !! hihi (pas sérieuse encore la Tricôtine)


merci Noune j'aime ces mots qui libèrent de l'insatisfaction



Nounedeb 25/06/2010 07:11



Salut à toi, Pascale. Hum, se libérer de l'insatisfaction. A méditer. Elle est bien inconfortable, mais, n'est-elle pas vitale.


C'était la minute philo du matin. L'heure est passée. Belle journée à toi.