Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

HAÏKUS CLASSES X. NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS.

16 Décembre 2012 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #HAÏKUS

 

Boules

 

Deux boules accrochées

au sapin comme un trophée.

Pour chant de castrat?

 

Comme elles sont mignonnes!

Mais ma foi il manque une bougie

entre les deux.


A Rahar, par chez Lenaïg.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tricôtine 26/12/2012 16:43

Une envie gourmande chère NOune .... hi hi bien joli décor d' haïku sur ton blog ! bonne fin d' année et gros bizzoux

Nounedeb 27/12/2012 08:22



Bonnes truffes!



Langda 18/12/2012 17:06

Ah ben c'est du beau, ça, bravo ! Et l'innocence du Petit Papa Noël, qu'en fais-tu ? que vont penser les enfants, maintenant ?

Nounedeb 18/12/2012 18:31







Lenaïg Boudig 17/12/2012 19:30

Ah, cela valait le coup, Noune, de compléter la décoration du sapin ! Boules et bougies, toute la magie de Noël pour grands enfants et une nouvelle histoire de ... "Tonton" Rahar en prime.

Nounedeb 18/12/2012 18:28



Je vais me mettre à le lire, ce Rahar qui n'est pas une créature née de ton imagination! Bonne soirée.



Rahar 17/12/2012 11:21

Je l'ai toujours pensé, les gens ont l'esprit tellement mal tourné que le moindre objet peut être sujet à un détournement inattendu de sa signification intrinsèque. le plus probable c'est qu'on
recherche avidement le rire et toute matière peut être détournée pour le générer.
Quant à la bougie, cela me rappelle une histoire qui court dans les collèges.
Dans un internat, les garçons et les filles sont séparés. Les garçons s'amusent généralement avec du savon, et les filles avec des bougies dans la relative obscurité de leur salle commune, en
solitaire ou non (les filles ont apparemment moins de répugnance à s'adonner aux plaisirs saphiques). un chaud lapin, qui a peut-être eu marre du savon, et qui se croyait plus malin que les autre,
se débrouilla pour se glisser dans le dortoir des filles la nuit venue. Il n'a pas eu de mal à proposer sa "bougie" à une chaude nymphette.
A un moment, la fille se figea.
- Qu'est-ce que c'est que ça ? Je sens du liquide.
- Euh... C'est la bougie qui fond.

PS : Les boules sont en fonte soufflé et sont donc plus solides qu'on le pense (cojones de fer comme dirait Victoria)

Marie-Alice 17/12/2012 11:05

Tu as osé , c'est coquin .. mais t'as prévenu .. et les maîtres japonais en ont écrit de très célèbres .. alors pourquoi pas avec modération...
J'ai ajouté le lien à l'article de participation aux "Boules"
Bises
Marie-Alice

Nounedeb 17/12/2012 17:55



Je le savais, pour les haïkus coquins, c'est pourquoi j'ai osé. Tu sais, je connais les haïkus depuis longtemps. J'ai le "petit manuel pour écrire des haïkus", de Philippe Costa, "Haïkus" de chez
Fayard, et d'autres, du Japon ou d'occident... J'en écris depuis longtemps, je ne prétends pas qu'il soient bons, mais c'est un moyen que j'aime beaucoup pour me souvenir d'un moment ou d'une
émotion particuliers.


Merci pour le lien. Bonne soirée à toi.