Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Nounedeb

CLAIR DE LUNE

20 Mars 2011 , Rédigé par Nounedeb Publié dans #METEORIQUES

A la troisième pansélène

J’ai vu rose dans le ciel gris-bleu

Séléné se lever, insolente évidence.

J’ai vu son œil rond de cyclope

Se recouvrir d’un voile de deuil,

Et puis se dévoiler

Pour nous fixer

De son regard impitoyable.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lenaïg 13/11/2011 18:06



Et ici la Lune arbore une beauté froide et, oui, sur tes lignes et dans les commentaires, on apprend des mots.



el duende 03/04/2011 21:38



Mais pourquoi la lune a t-elle si mauvaise presse? Chez Lorca il en était ainsi aussi.Pour ma part, c'est une nuit sans lune que je trouve effrayante... La lune veille, c'est une sentinelle dans
la nuit. En tous cas j'ai découvert ce superbe vocable qu'est la "panselene"...



Nounedeb 04/04/2011 08:03



Merci, El duende...Grâce à toi j'ai appris ce qu'était, "duende". Je ne vois pas toujours la lune d'un mauvais oeil, bien au contraire, et souvent elle m'inspire. Mais là elle symbolisait pour
moi un regard froid et détaché sur les vicissitudes du moment.



askelia 20/03/2011 19:23



j'ai appris du vocabulaire par là :)



Mamie Claude 20/03/2011 12:11



Chez toi Noune je trouve beaucoup de champignons, pas des noirs mais des girolles d'or.


Parfois, même souvent, j'ai du travail avec toi, car je cherche quand j'ignore un mot ... j'ai pas honte, je suis toujours heureuse d'apprendre malgré mon grand âge. Gros bisous et bon dimanche



Nounedeb 20/03/2011 18:13



Salut Mamie Claude. Je suis comme toi, j'aime les mots nouveaux, et je trouve amusant de les utiliser rapidement: il n'y a pas très longtemps que j'ai rencontré "pansélène"!


Grosses bises à toi.



ignatius 20/03/2011 11:32



Ah la lune t'inspire beaucoup. Tu connais le chant XXIII des canti de Leopardi?


"cha fai luna, in ciel? dimme, silencioza luna, che fai?"...



Nounedeb 20/03/2011 18:11



Heu, non. J'ai bien acheté, dans ma folle jeunesse, la Divine Comédie du divin Dante, et commencé à lire, jeté
l'éponge, repoussant à un plus tard qui n'est pas encore arrivé. Leopardi, ne connais hélas pas. Cependant il me semble avoir compris. J'aime entendre l'italien (heu, c'est bien de l'italien?)